la_consolante4ème de couv':

« Charles Balanda, 47 ans, architecte à Paris, apprend incidemment la mort d'une femme qu'il a connue quand il était enfant, et adolescent. « Il déchire la lettre et la jette dans la poubelle de la cuisine. Quand il relève son pied de la pédale et que le couvercle retombe, clac, il a l’impression d’avoir refermé, à temps, une espèce de boîte de Pandore, et, puisqu’il est devant l’évier, s’asperge le visage en gémissant.
Retourne ensuite vers les autres. Vers la vie. Se sent mieux déjà. Allez... C’est fini.
C'est fini, tu comprends ?
»

Le problème, c'est que non, il ne comprend pas. Et il n'y retourne pas, vers la vie. Il perd l’appétit, le sommeil, abandonne plans et projets et va essayer de comprendre pourquoi tour se fissure en lui; Et autour de lui. Commence alors un long travail de deuil au bout duquel il est obligé de se rendre à l’évidence : l’échelle de cette vie-ci est illisible et il faut tout rebâtir.»


Anna Gavalda je connais, j'ai lu pas mal de ses livres, voir tous sans doute mais celui-ci c'est au-dessus de mes forces, je suis au regret de vous annoncer que oui, je jette l'éponge ! Mais que je vous explique...

La brique en question - car s'en est une ! - fait au bas mot 636 pages, j'ai poussé le vice jusqu'à en lire 150, 150 pages donc où il ne se passe pratiquement rien, où "l'intrigue" a du mal à se poser, où on a du mal à voir où l'auteur veut en venir et vers quoi elle s'attend à ce qu'on soit tenu en haleine... L'écriture est compliquée en plus, ce qui ne fait que compliquer l'histoire mais au moins ça nous fait de l'occupation durant la lecture que de rechercher les mots inconnus dans le dico !

J'ai pourtant tout essayer, lire dans mon bain, dans le train, devant la star ac' (comprennez un programme que l'on pas de mal à faire autre chose en même temps !), nada j'y arrive pas. Notez que dans 5 ans peut-être retrouverez-vous la trace d'un message sur ce blog vantant les mérites de ce livre allez savoir mais à l'heure qu'il est il est relégué sur l'étagère des bouquins à donner/offrir à une personne que je sais pas sentir... et m'est d'avis qu'il y prendra encore un moment la poussière !

Et vous, vous l'avez lu... vous avez réussi devrais-je dire ? :)