Avant de partir pour le sable fin et le soleil d'Italie, l'épilation s'avérait plus que nécessaire vu que mes gambettes allaient être surexposées. Venant à point, Marjory Gaudez - des Laboratoires Laurence Dumont - m'a proposé de tester cette cire qui, je cite, "sentais bon comme le chocolat chaud", la gourmande qui est en moi a accepté le test, parce que quitte à se mutiler les poils autant s'amadouer avec une bonne odeur de sauce au chocolat ! Non ?

cire_azulene


Avec les conseils que j'avais reçus de Marjory et la notice sur l'emballage je ne pouvais pas faire capoter le test... sauf que non, je m'apelle Aude et moi et mes deux mains gauches ont a capotés en beauté ! Comme d'hab' quand il s'agit d'utiliser mon micro-ondes, que se soit pour une recette - ou pour de la cire d'institut - mon antiqué n'a jamais les watts adaptés, ce qui fait que je me suis retrouvée avec de la cire bouillante, inutile de vous dire qu'il ne faut surtout pas songer à se l'appliquer sur la peau !

La cire refroidie je m'attaque à la première jambe. Le principe est on ne peut plus simpe : on applique la cire à l'aide de la petite spatule en bois dans le sens du poil, on laisse durcir, on arrache dans le sens inverse... Sauf que, une fois de plus, ça ne s'est pas exactement passé ainsi... Je ne sais pas si vous avez déjà été en Institut essayer l'épilation, elles ont sacré tour de main les demoiselles, ce que moi à l'évidence je n'avais pas ! J'avais beau roulé la spatule pour essayer d'atténuer les fils rien à faire, ça revenait de plus belle, j'en mettais partout ! Un carnage !

Ma patience ayant de très fines limites j'ai laissé tomber avec la 4ème ou 5ème bande cependant mon petit côté sado/maso étant de sortie ce jour-là je me suis mise en tête de tenter le coup près du maillot... juste entre nous, que ça ne sorte pas d'ici mais imaginez un peu le tableau... Une nana en petite tenue au milieu de sa salle de bain, le pot de cire dans une main, la spatule dans l'autre essayant de se badigeonner l'entre-jambe tant bien que mal sans faire déborder près de l'endroit très - trop - sensible, la cire à peine posée qu'elle SAIT qu'elle a fait une grosse connerie ! Sympa, non ? Surtout qu'il m'a fallut au bas mot 15 minutes pour tout enlever, car après avoir viré la première moitié cul sec, jamais au grand jamais je n'aurais osé continuer avec cette méthode....

En définitive :
- il faut bien avouer que ce produit est fait pour les nanas très fortiches de leurs mains (maladroites, mains gauches and co s'abstenir) ET patiente !
- la douleur est nettement moindre qu'avec l'épilateur électrique, et ça c'est pas de la blague, je ne dirais pas qu'on ne sent pas qu'on enlève les poils, mais presque
- la peau est très très douce
- l'odeur de chocolat est fidèle à la description et embaume littéralement la pièce
- le prix assez modique quand on compare à d'autres marques, surtout que l'on en a pour au moins 3 utilisations.

Personnellement si je dois retenter la cire, c'est avec celle en bandes que je tenterai le coup !

Si vous êtes intéressée par ce produit sachez que la cire d'institut se trouve en grande surface pour 8 € 50 (http://www.laurence-dumont.fr)