2253113395Avoir pour amie la fille la plus admirée de la fac, belle, séduisante, brillante, enjouée, audacieuse ? Lorsque Christa se tourne vers elle, la timide et solitaire Blanche n'en revient pas de ce bonheur presque écrasant. Elle n'hésite pas à tout lui donner, et elle commence par l'installer chez elle pour lui épargner de longs trajets en train. Blanche va très vite comprendre dans quel piège redoutable elle est tombée. Car sa nouvelle amie se révèle une inquiétante manipulatrice qui a besoin de s'affirmer en torturant une victime. Au point que Blanche sera amenée à choisir : se laisser anéantir, ou se défendre.

On a toute connue ou presque ce genre de fille : adulée, belle, mystérieuse. Fille dont on rêverait d'être l'amie mais quand le jour où - miracle - ça arrive, cela se trouve être moins rose que prévu. Même si la fin se révèle être assez prévisible, au fil des pages on se prend en amitié pour Blanche, ce pauvre oiseau blessé, elle touche, apitoie.

Dame Amélie nous fait vivre ici une tranche de vie d'ado, simple et cruelle comme il peut y en avoir parfois. Du Nothomb simplifié, moins tiré par les cheveux que certains autres ouvrages, une lecture agréable qui tour à tour fait mouche et fait sourire. J'ai lu ce livre d'un trait, m'enflammant au fil des pages quelques fois devant cette Christa diablement manipulatrice et calculatrice... La lecture est rapide et agréable, seul bémol la fin trop précipitée, trop "rose".

Cet ouvrage m'a réconcilié avec l'écrivain - belge, soyons chauvin - qui m'avait très déçu après lecture son livre Les combustibles, pâle copie de Farenheit 451 de Bradbury ...

Ce n'est certes pas un incontournable comme Stupeurs et tremblements, cependant je vous le conseille tout de même car sa prose est un pur délice : une dose de phrases cassantes qui font mouche à tous les coups et du cynisme à la pelle !

10540389