2290305855Quatrième de couverture :

« Ce matin vous vous extirpez de dessous la couette avec fougue parce que l'homme n'est pas là. Parti à la campagne planter une centaine de pommiers. Qu'il a dit... Vous faites deux pas sur la moquerre. Et d'un bond vous vous recouchez. »

Assaillie plus de coutume par ses compagnes des mauvais jours, « soeur angoisse » et « pieuvre géante », Madame réalise quil est grand temps de consulter. Que faire de sa vie lorsque ses enfants sont grands et que son mari est parti planter des pommiers ? La dépression est un mal bourgeois, peut-être?

A coup de considérations avisées sur le genre humain, entrecoupées de lucides analyses de ses états d'âme, notre héroine sen sortira et nous entrainera dans de grands éclats de rire.

Pour vous résumer l'histoire : une bourgeoise qui ne fait rien d'elle-même (merci les domestiques!) fait une dépression... Sujet ô combien passionnant s'il en est (question à mon moi intérieur: qu'est-ce qui m'a pris d'acheter ce bouquin?)

Autant être franche avec vous, j'ai tenu 44 pages exactement, je n'aurais pas su lire plus ! J'adore lire, cela fait plus de 10 ans que je lis au moins 2 livres par mois mais là c'est haut-dessus de mes forces, pour 3 raisons...

Raison n°1 : Je n'aime pas la façon dont il est écrit

Toujours les mêmes blagues, cette impression qu'on connait d'avance la chute. Chacun des personnages – ou presque - a un surnom, on débarque complètement dans « son monde » sans explications, on est censée savoir par exemple - avec l'intervention du Saint-Esprit ? - que Petite chérie est sa fille cadette. De plus elle cotoie fréquemment divers personnages tels que Pieuvre Géante ou Soeur Anxiété, ce qui donne des dialogue assez loufoques à défaut d'être drôle...

Mais le pire, je veux bien qu'elle est censée être en dépression la bourgeoise mais elle se plaint non-stop, de tout, sur tout, ça gémit, ça bougonne sur toutes les pages – du moins les 44 premières – ça lasse, c'est énervant très vite...

Raison n°2 : C'est bourré de stéréotypes bidons

Parfois elle vise juste comme cet exemple au début du livre où elle peint le début de la relation avec l'Homme, ça vire très vite et souvent à la grosse caricature. L'homme est égoiste. La femme jalouse. Les enfants aigris. 

Raison n°3 : Dieu que c'est ennuyeux !

J'attends d'un livre dont il est indiqué sur la couverture qu'il est follement drôle... qu'il me fasse rire, pas vous? Or là, ça m'ennuie, mais ça m'ennuie... Pourtant je vous jure que j'ai un humour de bas étage, pipi-caca dixit l'Homme ! Mais là j'ai beau chercher, je n'ai pas le souvenir d'avoir même souris.

Ce qui me console c'est qu'en cherchant sur Internet le texte du 4ème de couverture j'ai découvert que je n'étais pas la seule à avoir une opinion si piètre du livre...

Prix : aux alentours de 5 euros mais si vous êtes tenté de le lire je vous conseille de vous rendre à la bibliothèque, c'est un bon conseil que je vous donne je pense :) 

cote_mauvais